Composé de bénévoles, notre conseil d’administration assure l’encadrement et le leadership à l’échelle nationale. On y retrouve des personnes qui ont une maladie neuromusculaire et des proches de personnes atteintes de partout au pays. Le personnel de l’équipe nationale est dirigé par notre chef de la direction, qui collabore étroitement avec le conseil pour assurer, avec le personnel et les bénévoles, la réalisation de notre mission : améliorer la vie des personnes atteintes de maladies neuromusculaires en finançant adéquatement la recherche d’un traitement curatif, en fournissant des services et en assurant un soutien.

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

  • Donna Nixon

    Ottawa, ON
    Profession: Conseillère en études de marché

     

    Je suis impliquée avec Dystrophie musculaire Canada parce que :

    « Je crois fermement qu’il faut redonner à notre société et faire en sorte que tout le monde ait la chance de participer, d’être aussi productif que possible et de profiter pleinement de la vie. Les personnes atteintes de troubles neuromusculaires font face à des défis importants chaque jour. C’est important que nous fassions tout notre possible pour les soutenir. Ensemble, nous pouvons faire de grandes choses! »

  • David Crawford

    Coquitlam, CB
    Profession: Administrateur indépendant d’entreprise

  • Michael L. Kaye

    Victoria, CB
    Profession : Chef de pompiers adjoint

     

    Je suis impliqué avec Dystrophie musculaire Canada parce que :

    « C’est une tradition chez les pompiers et ensemble, nous pouvons faire une différence dans la vie des gens. »

  • David Cluff

    Ottawa, ON
    Profession: Comptable agréé (retraité)

     

    Je suis impliqué avec Dystrophie musculaire Canada parce que :

    « J’ai vu toute la différence que Dystrophie musculaire Canada peut faire dans la vie des gens qu’elle sert, en particulier avec l’un de mes amis et collègues dont je suis proche. »

  • Debra Chiabai

    Ottawa, ON
    Profession: enseignante, conceptrice pédagogique principale, formation en ligne

     

    Je suis impliquée avec Dystrophie musculaire Canada parce que : « J’ai vu de mes propres yeux l’aide et l’espoir qu’elle apporte aux familles grâce au soutien des confrères, au financement de l’équipement et à la recherche. J’ai eu un lien de longue date avec l’organisation, dans ma jeunesse, grâce à l’implication de mon père comme pompier et plus récemment depuis que mon fils Alex a reçu un diagnostic de dystrophie musculaire de Duchenne en 2003. »

  • Dave Ferguson

    Cowichan Bay, CB
    Profession: Fonctionnaire à la retraite et chef des pompiers retraité

     

    Je suis impliqué avec Dystrophie musculaire Canada parce que : « C’est l’œuvre de charité de choix des pompiers et plus je rencontre des personnes atteintes de troubles neuromusculaires, plus je veux aider à faire une différence pour eux et les aider à ‘faire bouger les muscles’ ».

  • Buzz Green

    Etobicoke, ON
    Profession: Consultant en gestion et ex-cadre supérieur

     

    Je suis impliqué avec Dystrophie musculaire Canada parce que :

    « Le courage et la résilience remarquables de tant de personnes, et de leurs familles, que j’ai rencontrées et qui vivent avec des troubles neuromusculaires continuent de m’inspirer profondément et je voulais faire plus pour m’assurer qu’elles obtiennent tout le soutien dont elles ont besoin et pour aider à faire prendre conscience de cette terrible maladie. »

  • Yazmine Laroche

    Ottawa, ON
    Profession: Conseillère en études de marché

     

    Je suis impliquée avec Dystrophie musculaire Canada parce que :

    « J’ai moi-même un trouble neuromusculaire et je veux faire une différence. »

  • Alfred Breton-Paré

    Quebec, QC
    Profession: Gestionnaire de projet principal, ARC et directeur de recherches cliniques

     

    Je suis impliqué avec Dystrophie musculaire Canada parce que :

    « C’est l’association qui soutient les familles comme la mienne et qui est présente depuis le diagnostic de DMD de notre fils Eloi. A travers le Défi Gratte-Ciel, je veux le soutenir en prenant une part active. Comme nous sommes parrainés par les pompiers, nous conjuguons nos efforts pour faire connaître notre cause; et nous collectons des fonds pour financer la recherche d’un remède et de services aux Canadiens qui vivent avec une maladie neuromusculaire. Comme je suis membre du conseil d’administration, je veux mettre mon expérience et mes connaissances de l’industrie pharmaceutique au profit de Dystrophie musculaire Canada. J’espère contribuer à améliorer la sensibilisation des clients aux études cliniques qui sont menées dans notre pays. En connaissant parfaitement les nouvelles options de traitement potentielles, les clients de DMC seront mieux équipés pour prendre une décision éclairée concernant leur désir de participer ou non. Et pour finir, je veux aussi jouer un rôle avec DMC en tant que leader dans la défense d’un accès facile et universel à des traitements puissants et nouveaux pour les troubles neuromusculaires. »

  • Kara Reid

    New Maryland, NB
    Profession: ergothérapeute

     

    Je suis impliquée avec Dystrophie musculaire Canada parce que :

    « Les enfants atteints de troubles neuromusculaires ont toujours occupé une place spéciale dans mon cœur – d’abord quand j’étais monitrice de camp dans un camp Timbres de Pâques Nouveau-Brunswick, et maintenant grâce à mon poste d’ergothérapeute au Centre de réadaptation Stan Cassidy. L’impact positif de Dystrophie musculaire Canada est clairement visible à travers le soutien, l’éducation, la recherche et le financement fournis aux enfants, à leurs familles et aux équipes de professionnels de la santé. Les commentaires partagés par les familles qui ont été impliquées avec Dystrophie musculaire Canada m’ont motivée à devenir un membre plus actif de cette organisation, afin que je puisse moi aussi travailler pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de troubles neuromusculaires à travers notre pays. »

  • Kelly Zacharias

    Smithers, CB
    Profession: pompier

     

    Je suis impliqué avec Dystrophie musculaire Canada parce que :

    « C’est traditionnellement l’association de charité de choix des pompiers depuis 1954. Comme j’ai été impliqué comme bénévole au cours des 33 dernières années sous différents titres dans l’organisation, j’ai vu de grands progrès dans la recherche, l’équipement, la défense des intérêts et les services. Ces progrès ont permis aux personnes atteintes d’un trouble neuromusculaire de vivre une vie plus complète et plus indépendante et c’est ce qui me garde impliqué. »

  • Kerry Zado

    Langford, CB
    Profession: chef adjoint de service d’incendie (retraité)

     

    Je suis impliqué avec Dystrophie musculaire Canada parce que :

    « Je me suis impliqué dans Dystrophie musculaire Canada en 1989 comme pompier volontaire et j’occupe le poste de président de notre département depuis 1991. Je reste impliqué parce que je crois que comme groupe, nous pouvons faire une différence. »

L’ÉQUIPE DE HAUTE DIRECTION

  • Stacey Lintern
    Chef de la direction

    Stacey s’est jointe à Dystrophie musculaire Canada en 2012 et a travaillé dans le secteur sans but lucratif pendant plus de 20 ans. Elle a travaillé comme cadre supérieur dans de grandes organisations de santé et au gouvernement, où elle a géré le développement organisationnel, la planification stratégique, les relations avec les parties prenantes, les partenariats et l’exécution de missions. Stacey a commencé sa carrière avec le programme d’infirmières autorisées à Seneca et a ensuite été diplômée de l’Université York et de l’Université de Toronto, se spécialisant en gestion d’entreprise à but non lucratif dans les programmes d’affaires pour cadres.

    Paroles sages de Stacey

    « Notre communauté m’a appris à persévérer, à être audacieuse, à m’adapter, à ne pas abandonner – et à toujours espérer. Cela m’a permis de m’engager dans un leadership visionnaire et d’atteindre les objectifs organisationnels pour maximiser le plein potentiel des clients, du personnel, des bénévoles et des autres parties prenantes. Je suis tellement chanceuse de travailler dans une organisation qui est pleine de passion et qui s’investit à faire une différence. »

  • Kendra Morton
    Vice-présidente à l’acquisition des talents

    Kendra a passé toute sa carrière à travailler dans le domaine à but non lucratif. Elle a plus de 25 ans d’expérience dans tous les domaines des ressources humaines et de l’engagement bénévole, notamment : l’engagement des talents, la reconnaissance, la gestion du rendement, la rémunération, la formation, le bien-être et la sécurité. Kendra croit que les portefeuilles des ressources humaines et de l’engagement des bénévoles jouent un rôle stratégique pour aider Dystrophie musculaire Canada à atteindre son orientation globale, ses buts et ses objectifs.

    Quelle est votre citation préférée?

    Ma citation préférée est celle de Steve Jobs : « Si vous travaillez sur quelque chose qui vous tient vraiment à cœur, vous n’avez pas besoin d’être poussé. La vision vous tire. » Cette citation témoigne de la passion de notre personnel et de nos bénévoles pour la mission et la vision de l’organisation. Nous travaillons ensemble pour faire plus, donner plus et, en fin de compte, nous assurer que les personnes qui vivent avec une maladie neuromusculaire vivent leur meilleure vie.

  • Faith Bacolod
    Vice-présidente aux finances et administration

    Faith est une comptable professionnelle agréée avec une expérience dévouée de travail dans le domaine à but non lucratif. Avant de se joindre à Dystrophie musculaire Canada en 2018, Faith a travaillé à Hope Mission à Edmonton, en Alberta, où elle occupait le rôle de contrôleur. Faith applique avec passion son expertise comptable et son sens aigu des affaires pour aider Dystrophie musculaire Canada à réussir sa mission et à continuer de maximiser son impact dans la vie de ceux qu’elle sert.

    Quelle est votre citation préférée?

    « Si vous ne défendez pas quelque chose, vous vous intéresserez à n’importe quoi. » Comme professionnelle de la finance, je dois m’assurer que mes actions sont toujours menées avec honnêteté et intégrité. Le fait d’avoir « quelque chose à défendre » me permet de participer à des conversations et de donner des idées sur des situations qui peuvent être difficiles ou complexes.

  • Marie-Helene Bolduc
    Vice-présidente, Programmes et services

    Marie-Hélène Bolduc s’est jointe à Dystrophie musculaire Canada en 2005. Marie-Hélène a plus de 25 ans d’expérience progressive dans le secteur à but non lucratif et un MBA de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Au cours de son séjour chez DMC, Marie-Hélène a été responsable de la défense des intérêts provinciaux, des relations cliniques, des soumissions des patients médicamenteux et de la prestation des programmes et services. Dans sa position de vice-présidente des programmes et services, Marie-Hélène assure la direction stratégique et opérationnelle globale de tous les éléments des programmes et services de DMC, ainsi que les relations avec les parties prenantes françaises.

    Quel a été votre premier emploi? Et comment vous a-t-il préparé à votre rôle au sein de DMC?

    Dans mon premier emploi, j’étais chargée de projet dans un centre pour femmes. Je venais de finir mes études et je m’intéressais vraiment au féminisme. J’ai travaillé sur l’émancipation des femmes. J’ai interviewé des femmes d’affaires, j’ai créé un guide de ressources pour les femmes qui voulaient créer une entreprise et j’ai organisé un symposium d’une journée pour 200 participantes. Ce travail m’a préparée à prendre des initiatives, à faire des présentations devant des publics différents, à préparer des réunions et à négocier avec différentes parties prenantes. Mais encore plus important, cela m’a appris à m’organiser. Je me sers encore de toutes ces compétences dans mon travail 25 ans plus tard!

  • Homira Osman, détentrice de doctorat
    Homira Osman, Vice-présidente, Recherche et politiques publiques

    Homira Osman s’est jointe à Dystrophie musculaire Canada (DMC) en 2019. Elle a une formation d’audiologiste-scientifique et de spécialiste de l’application des connaissances. Homira est titulaire d’un baccalauréat spécialisé en neurosciences et en santé des populations de l’Université de Toronto. Elle a obtenu un doctorat clinique et un doctorat en neurosciences de l’Université de Washington (Seattle), suivis d’une bourse postdoctorale au Hospital for Sick Children de Toronto (Hôpital pour enfants malades de Toronto). Au sein de DMC, Homira travaille en étroite collaboration avec des personnes qui ont une expérience vécue, des médecins, des professionnels paramédicaux, des chercheurs, des partenaires universitaires, communautaires et industriels pour s’engager, apprendre et partager dans la génération, la synthèse et la mobilisation des connaissances, et s’assure que les preuves se transforment en action. Homira supervise également le portefeuille des politiques publiques où elle collabore avec des représentants des gouvernements fédéral et provinciaux pour représenter les voix et les expériences des personnes qui vivent avec des maladies neuromusculaires (MNM) et assure un engagement significatif entre les groupes de défense des patients et le gouvernement, les organismes de réglementation des médicaments, les sociétés pharmaceutiques et les partenaires communautaires.

    Comme vice-présidente de la recherche et des politiques publiques, Homira assure un leadership stratégique et opérationnel pour tous les éléments du portefeuille de recherche de DMC, l’application des connaissances, les relations cliniques et le travail de plaidoyer. Elle agit à titre de facilitatrice principale entre les membres de la communauté canadienne de la recherche neuromusculaire et clinique. Homira est également chercheuse au Neuromuscular Disease Network for Canada (NMD4C), siège au Comité directeur de la communauté de pratique de l’examen par les pairs des Instituts de recherche en santé du Canada et est membre de la Coalition pancanadienne des personnes handicapées.

    Quelle est la partie de votre travail chez DMC que vous préférez le plus?

    DMC m’a donné l’occasion unique de travailler en collaboration étroite avec des personnes touchées par les MNM, des médecins, des professionnels paramédicaux, des chercheurs, des collaborateurs, des décideurs politiques, des gouvernements fédéral et provinciaux, des partenaires universitaires, industriels et communautaires pour s’engager, apprendre, partager et influencer le changement de façon positive. C’est exceptionnellement gratifiant de contribuer à l’effort collectif d’une équipe et d’une communauté qui sont fortes, résilientes, solidaires et passionnées.

  • Jennifer Williams
    Vice-présidente de la philanthropie

    Jennifer Williams s’est jointe à l’équipe de direction de Dystrophie musculaire Canada (DMC) en 2021 pour superviser les stratégies de collecte de fonds, s’appuyer sur notre feuille de route pour la croissance et améliorer l’expérience des donateurs de DMC. Diplômée de l’Université Western avec un baccalauréat ès arts spécialisé (philosophie), Jennifer détient également le titre de Gestionnaire de collecte de fonds agréée (CFRE). Elle est une bénévole active auprès de l’AFP Grand Toronto et de l’AFP Québec où elle apporte son expertise en tant qu’instructrice des cours des Principes fondamentaux de la collecte de fonds et des cours de Révision CFRE. Jennifer est une collectrice de fonds chevronnée avec plus d’une décennie d’expérience dans la collecte de fonds dans les domaines de l’éducation et de la santé. Leader accomplie dans les dons majeurs et les dons planifiés, Jennifer a joué un rôle essentiel dans tous les aspects du développement et de l’engagement communautaire pour Branksome Hall, la Faculté des sciences infirmières Lawrence S. Bloomberg de l’Université de Toronto et la Faculté de médecine Temerty de l’Université de Toronto.

    Qui vous inspire ou qui admirez-vous, et pourquoi?

    J’admire ma mère. J’ai tellement appris d’elle sur l’importance d’une véritable connexion personnelle et d’un leadership authentique. Elle a de la compassion, de l’empathie, elle est brillante et elle représente ma citation préférée actuelle, « Sois curieux, ne juge pas » (de Ted Lasso). J’ai de la chance d’avoir un modèle aussi incroyable.

L’ÉQUIPE CADRE

  • Kevin Harrison

    Directeur du développement des relations avec les entreprises

    Kevin Harrison est un défenseur de la communauté des personnes handicapées depuis plus de 20 ans dans divers rôles de collecte de fonds pour des organisations de personnes handicapées, telles que le Centre Action et Dystrophie musculaire Canada. Étant lui-même atteint de dystrophie musculaire, Kevin a apporté à la fois la perspective et les défis quotidiens auxquels sont confrontées les personnes qui vivent avec un handicap physique aux conseils d’administration des entreprises à l’échelle nationale à travers des conférences, les médias et le grand public. Sa passion et sa volonté de sensibiliser à ces défis ont abouti au lancement de divers programmes et campagnes de financement.

    Quel a été votre premier emploi? Et comment vous a-t-il préparé à votre rôle à DMC?

    J’ai grandi en rêvant d’être courtier en valeurs mobilières. Mes rêves se sont réalisés après l’université lorsque j’ai été recruté pour me joindre à une entreprise de placement à Montréal, la RBC Dominion en valeurs mobilières. J’ai appris toutes sortes de choses sur la façon d’établir des relations, sur l’économie, le réseautage et les ventes. J’y suis resté trois ans quand j’ai réalisé que ma passion dans la vie était de récolter des fonds pour un organisme à but non lucratif. Toutes ces compétences que j’ai acquises, j’ai pu les appliquer à mon travail ici chez DMC.

  • Patricia MacArthur

    Directrice des relations avec les donateurs

    Patricia a passé 15 ans dans le secteur caritatif, avec un accent particulier sur la santé et l’éducation. Elle a acquis une vaste expérience en collecte de fonds dans des postes de direction au Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse et à la Société canadienne du cancer, Division de la Nouvelle-Écosse. Elle a commencé sa carrière en collecte de fonds à la Société de l’arthrite, division de l’Ontario, et a obtenu son baccalauréat ès arts et le programme d’études supérieures en collecte de fonds et gestion des bénévoles au Collège Humber. Patricia est une bénévole active dans sa communauté et est profondément engagée à redonner.

    Quelle est votre citation préférée?

    « Au bout du compte, il ne s’agit pas de ce que vous avez ou même de ce que vous avez accompli. Il s’agit de ceux que vous avez réconfortés » – Denzel Washington

  • Danielle Campo McLeod, OONT, BSW, RSW, CYW

    Directrice, Culture et engagement

    Danielle est ambassadrice nationale de Dystrophie musculaire Canada (DMC) depuis 2001. Comme directrice de la culture et de l’engagement, Danielle s’efforce de faciliter l’échange de connaissances, d’accroître la visibilité globale de la communauté des maladies neuromusculaires et de promouvoir le travail de l’organisation auprès des publics internes et externes. Danielle a reçu l’Ordre de l’Ontario, la plus haute distinction de la province qui reconnaît les Ontariens qui ont fait preuve de qualités exceptionnelles en matière d’excellence et de réalisation individuelles.

    Danielle est une conférencière d’honneur qui partage sa propre histoire de réussite selon ses propres termes et fournit des outils pour que les membres de son auditoire fassent de même.

    Ancienne détentrice du record du monde et médaillée d’or de nageuse paralympique et représentante du Canada dans l’équipe nationale de natation de 1998 à 2006, elle croit que la détermination, la persévérance et la passion sont la clé du cheminement de la vie de chacun.

    Quelle est votre citation ou votre mantra préféré? En quoi y a-t-il un lien avec votre rôle chez DMC?

    « Ça n’a pas besoin d’être parfait pour être incroyable. » Pour moi, cette citation signifie que nous devons reconnaître et stimuler le potentiel de chaque situation, en particulier les situations qui sont loin d’être parfaites. Malgré les imperfections, je crois qu’il y a toujours une occasion à portée de main pour créer des résultats étonnants. C’est ce que nous faisons tous les jours chez DMC, nous travaillons fort pour que toutes les personnes touchées par des maladies neuromusculaires vivent leur meilleure vie. C’est incroyable!

  • Pam Musgrave

    Directrice du développement des revenus et des stratégies liées aux pompiers

    Pamela travaille depuis plus de 20 ans dans le domaine à but non lucratif où elle a développé et continue de développer ses compétences en collecte de fonds, planification d’événements, gestion des bénévoles et planification stratégique. Ses emplois précédents dans la vente lui ont appris l’importance du service à la clientèle et une certaine expérience de la production télévisée lui a appris à dépanner et à résoudre rapidement les problèmes. Pam est titulaire d’un baccalauréat ès arts en études communautaires avec une majeure en communication, mais elle pense que ce sont peut-être nos expériences de vie qui nous en apprennent le plus sur la façon dont nous communiquons et traitons les autres.

    Quelle est la partie de votre travail à la DMC que vous préférez le plus?

    Travailler pour Dystrophie musculaire Canada m’a permis de voir l’organisation évoluer au fil des ans. J’ai pu voir de près l’impact qu’une organisation populaire peut avoir dans les communautés locales ainsi que dans tout le pays. Travailler pour une organisation connue pour être l’organisme de bienfaisance de choix pour les pompiers canadiens n’est pas seulement un privilège, mais c’est quelque chose dont nous sommes tous fiers à DMC.

  • Heather Rice

    Directrice du marketing et des communications

    Heather a rejoint la famille DMC en 2018 et a plus de 20 ans d’expérience en communication et marketing. Elle a occupé des postes dans les médias, le système éducatif et les domaines à but non lucratif. C’est en travaillant dans un bureau de développement d’un établissement d’enseignement post-secondaire, au début de sa carrière, que son intérêt pour la collecte de fonds et le travail important effectué par les organismes sans but lucratif a éveillé son intérêt. Plus récemment, elle a occupé des postes à la Société canadienne du cancer et à la Fondation IWK.

    Quelle est votre citation préférée?

    « Ce qui compte dans la vie, ce n’est pas le simple fait d’avoir vécu. C’est la différence que nous avons apportée dans la vie des autres qui déterminera l’importance de la vie que nous menons. » – Nelson Mandela

  • Jeff Sparks

    Directeur de l’engagement bénévole et des ressources humaines

    Jeff est quadraplégique et a reçu un diagnostic d’amyotrophie spinale à l’âge de 10 mois. Plus de 40 ans plus tard, il n’y a rien pour le ralentir. Jeff détient un diplôme d’études supérieures en ressources humaines et est un professionnel agréé en ressources humaines. Il a géré aussi plusieurs initiatives stratégiques. Jeff sensibilise les gens à ce que c’est que de vivre avec une maladie neuromusculaire, en recueillant des fonds et en s’efforçant quotidiennement d’impliquer les autres dans le travail de Dystrophie Musculaire Canada. En dehors du travail, Jeff est un modèle et un défenseur des personnes handicapées. Il a été président du Conseil du Premier ministre sur la condition des personnes handicapées et ancien président du comité consultatif sur les capacités de Saint John.

    Qui vous inspire ou admirez-vous, et pourquoi?

    J’admire mes parents, Bill (décédé) et Sharon Sparks. Mes parents m’ont toujours encouragé à ne pas être limité par mon handicap. Dès mon plus jeune âge, ils ont fait pression pour une intégration complète dans l’éducation, m’ont maintenu activement engagé dans des activités parascolaires et ont continuellement soutenu mon indépendance (travailler un emploi d’été loin de chez moi et déménager à Toronto pour commencer ma carrière). Ils ont fait tout cela à une époque où l’inclusion n’était pas un mot employé tous les jours. Les parents d’enfants handicapés peuvent apprendre beaucoup de leur persévérance, de leur concentration sur leurs capacités et de leur motivation à être un membre actif de la communauté.

  • Daria Wojtal, détentrice de doctorat

    Directrice, Recherche et évaluation

    Daria Wojtal s’est jointe à Dystrophie musculaire Canada (DMC) en 2019. Elle détient un doctorat en génétique moléculaire de l’Université de Toronto. Avant de se joindre à DMC, Daria a travaillé au Hospital for Sick Children dans le laboratoire du Dr Ronald Cohn, où ses recherches se concentraient sur l’édition de gènes des duplications dans le code génétique qui conduisent à des maladies neuromusculaires. Comme directrice de la recherche et de l’évaluation, Daria applique avec passion ses connaissances de la recherche neuromusculaire, de la communication scientifique et des données pour aider à investir et à promouvoir la recherche neuromusculaire, ainsi que pour fournir une évaluation et des analyses pour éclairer la prise de décision concernant les programmes et services. Daria est membre du Neuromuscular Disease Network for Canada (NMD4C) et de la Communauté canadienne de pratique en évaluation par les pairs.

    Quelle est la partie de votre travail chez DMC que vous préférez le plus?

    DMC est une organisation unique en ce sens que notre mission fournit à la fois des programmes et des services pour l’ici et maintenant, par le biais du programme d’aides techniques, des initiatives de navigation et d’éducation, tout en investissant dans l’avenir par la recherche. Nous constatons des progrès majeurs dans le développement de traitements et de thérapies à mesure que la technologie et notre compréhension des maladies neuromusculaires progressent.

  • Danya Dziedzic

    Directrice, Programmes et services

    Danya s’est jointe à Dystrophie musculaire Canada (DMC) en 2015 et a été un leader solide au sein de l’organisation. Comme directrice des programmes et services, Danya supervise les aspects opérationnels et la prestation des programmes et des services. Cela inclut le programme de navigation des systèmes qui permet aux spécialistes des services de travailler avec les individus et leurs familles, ainsi qu’aux professionnels de la santé de naviguer dans des systèmes complexes pour accéder aux bonnes ressources pour améliorer la qualité de vie des personnes affectées par des maladies neuromusculaires.

    Quelle est la partie de votre travail chez DMC que vous préférez le plus?

    C’est difficile de choisir juste une partie parce qu’il y a tellement d’aspects incroyables dans cette organisation sur lesquels j’aime travailler! Si je devais en choisir un, je dirais les gens. Ce que je veux dire par là, c’est que ce ne sont pas seulement les clients et les parties prenantes incroyables avec lesquelles nous travaillons chaque jour, mais aussi l’équipe brillante qui travaille au sein de DMC. C’est rare d’avoir un réseau national étendu qui a encore une atmosphère familiale et DMC l’apporte non seulement à nos clients, mais aussi à notre personnel.